Question philosophie

Question philosophie

Initialement je souhaitais débuter la rédaction de billets une fois bien installé dans mon nouveau quotidien. Pour autant, les circonstances actuelles m’invitent à reconsidérer cet emploi du temps.

Autant de nouvelles, d’éléments marquants de notre environnement qui nous amènent à devenir des acteurs toujours plus impliqués pour mieux avancer sur notre chemin de vie et aider les autres. Le propos de ce blog est de questionner et trouver un équilibre entre cet environnement et notre for intérieur. Un parcours didactique, mêlant réalité extérieure et ambitions intérieures. C’est avec un cheminement vers la compréhension de soi que nous parvenons le mieux à évoluer pour soi et pour les autres. C’est pourquoi il est intéressant de porter attention à ce magnifique et riche domaine qu’est la philosophie.

Au delà des discours politiques, des apparences et de la vraisemblance, la philosophie se veut maîtresse de vérité, d’une vérité qui nous est propre, correspondant à nos valeurs et nos ambitions. Trop de personnes voient en elle une discipline scolaire, nécessitant des exigences intellectuelles hors paires et des méthodes délicates à maitriser. Ce sont de telles allégations qui sont à l’origine de complexes d’infériorité, nous empêchant de prendre les devants et d’affronter ce qui au final, n’est qu’une réflexion profonde et personnelle. Et à ce jour, à moins que nous ne nous trompions, chacun d’entre nous est capable de réfléchir ou de penser un minimum. C’est tout de même une liberté qui nous est chère.

Aussi, c’est par la philosophie et sa recherche de vérité que nous pouvons nous éloigner du faux. Cette recherche de la vérité et la réflexion nous permettent de prendre du recul et d’apprécier correctement les choses qui nous sont communes ou non. Ce recul nous permet de différencier le vrai du vraisemblable, à savoir ce qui semble vrai sans pour autant l’être dans son essence.

Pour illustrer cette difficulté à cerner le vrai du faux – ou du vraisemblable -, tentez de déterminer qui, de l’orateur ou du médecin timide, saura convaincre le mieux son auditoire quant à son aptitude à soigner ses patients… (Gorgias, 455 d à 456 c – Platon). A nous de généraliser cette situation à ce que nous pouvons croiser aujourd’hui. Discours politiques, économiques, informations des journaux télévisés… Il convient de prêter attention à la vulgarisation des propos complexes sans pour autant les dénigrer ou les rejeter. Ainsi de nombreuses questions doivent se poser quant au cheminement de ces propos, jusqu’à leur source. De nombreuses variables telles que la sensibilité de l’auteur, son éducation, ses opinions […] doivent être prises en compte pour apprécier au mieux les propos reçus.

La philosophie, en tant que chemin vers notre vérité, doit cependant se faire respectueuse des avis, opinions et sentiments des autres. N’est-ce pas par le débat que nous avançons et non par les querelles ? Chaque philosophe que nous sommes possède sa conception des choses, pouvant tout à fait aller à l’encontre, ou dans un autre sens de celle d’autrui. C’est alors par une logique d’échange et d’argumentation que nous serons en mesure d’avancer dans notre réflexion…ou de faire avancer l’autre dans la sienne.

C’est donc un chemin de la pensée qui se trouve devant chacun d’entre nous, chemin que nous devrions chercher à emprunter le plus souvent possible afin de se différencier des autres non pas par un comportement prosaïque, mais par la noblesse d’une pensée constructive, respectueuse, et surtout, réfléchie.

A bientôt

————————————————————————————————————

Pour vous accompagner dans cette démarche de réflexion, voici trois outils qui vous aideront à forger votre esprit critique :

  • Kaizen magazine, pour un changement pas à pas ;
  • Le Drenche : pour forger ses opinions avec une tribune basée sur le Pour et le Contre ;
  • Flint, le robot qui vous accompagne dans la sélection d’articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.